Le suivi à long terme

Les avancées thérapeutiques en oncologie pédiatrique permettent la guérison des cancers chez l’enfant et chez l’adolescent, et ce parfois sans la moindre séquelle. Cependant, la maladie, la lourdeur des traitements et les difficultés du parcours peuvent entraîner des complications tardives. Celles-ci peuvent avoir un impact direct sur l’état de santé, la qualité de vie et l’insertion sociale du patient, et ce, longtemps après la fin des traitements. Dès lors, il est essentiel de proposer au patient un suivi multidisciplinaire à long terme.

La consultation de suivi au long cours s’inscrit dans un programme international qui a pour visée d’améliorer l’état de santé et la qualité de vie du patient par l’information, le dépistage et la prise en charge de potentielles complications. En fonction de chaque situation, une transition vers des services de soins pour adultes est envisagée.

Le suivi long cours débute par une première consultation deux ans après la fin des traitements. La consultation dure environ une heure et a lieu à l’hôpital de jour.

Cette consultation est adaptée et structurée en fonction de chaque patient. C’est également l’occasion pour le patient de poser ses éventuelles questions concernant les implications à long terme. Des recommandations de suivi (examens complémentaires, bilans, etc.) peuvent être transmises au patient.

Au terme de cette consultation médicale, un psychologue du service reprend systématiquement contact avec chaque patient afin de proposer un entretien. De plus, un rendez-vous en kinésithérapie, en diététique ou en neuropsychologie peut être proposé en adéquation avec les recommandations conseillées par le médecin.