PET Scanner

Qu’est-ce que le PET Scanner ?

PET signifie tomographie d'émission par positron. Il s'agit d'un examen d'imagerie de type scanner avec des caméras qui détectent dans le corps des sites de fixation d'un traceur radioactif injecté par voie intraveineuse. Le traceur contient du sucre qui va se fixer au niveau des cellules tumorales ou inflammatoires. En effet les cellules cancéreuses utilisent plus de glucose que les cellules normales.

À quoi sert le PET Scanner ?

Le Pet scanner est un examen complémentaire des radiographies, scanner et RMN mais qui ne les remplace pas. Il permet au contraire de voir des tumeurs passées inaperçues au cours des autres examens, de suivre l'évolution d'un cancer durant le traitement et de déceler d'éventuelles rechutes.

Durée

 L’examen dure environ 30 minutes. La préparation pour cet examen dure minimum 1h30.

Comment vous y préparer ?

Pour que l'examen se passe dans de bonnes conditions, il faut que l'estomac soit vide. Il ne faut donc ni boire, ni manger, ni fumer durant les 6 heures précédant l'examen. Si examen est programmé le matin, il faudra rester à jeun à partir de minuit. Si l’examen est programmé l'après-midi, un petit déjeuner léger avant 7h du matin est autorisé après quoi il faudra rester à jeun. Il est toutefois permis de boire de l'eau ou du café noir et de prendre ses médicaments (sauf précision de la part du médecin).

Les médicaments peuvent être pris comme d’habitude.

Pour les patients diabétiques, l’insuline doit être prise comme d’habitude. Un petit déjeuner léger et l’injection sous-cutanée d’insuline sont possibles en respectant un délai de 4 heures minimum avant l’examen.

La procédure

Pour réaliser l'examen, on vous placera une perfusion dans une veine du coude par laquelle sera administré le traceur. Votre taux de sucre dans le sang sera systématiquement contrôlé pour garantir la bonne qualité de l'examen.  Il faudra ensuite rester assis dans le fauteuil d'injection au calme, en attendant la diffusion du radio traceur, pendant 1heure 30 au minimum. Pendant cette période, on vous donnera de l'eau à boire pour garantir une bonne hydratation et une bonne élimination du traceur non capté.

Pendant l'examen, il sera demandé de rester couché sur le dos, la tête posée dans un support rigide. L'immobilité stricte est indispensable au bon déroulement de cet examen.

Que se passe-t-il après la procédure ?

Vous pourrez quitter le service après vérification que les images réalisées sont de bonne qualité. Le compte-rendu sera envoyé au médecin prescripteur dans les meilleurs délais et c’est lui qui vous informera des résultats et des conclusions.

Risques et désagréments/Complications/Inconvénients

Le produit administré (le sucre marqué au fluor, appelé FDG) est faiblement radioactif et ne représente pas un risque pour vous. Ce traceur est utilisé depuis plus de 15 ans en Belgique et a été administré à plusieurs dizaines de milliers de patients sans effet secondaire répertorié. Il n'y a pas de réaction allergique à craindre avec ce produit. Bien que la durée de vie radioactive du produit soit extrêmement courte, nous vous recommandons de ne pas côtoyer de femmes enceintes ou de jeunes enfants le jour de l'examen. Il sera demandé de boire beaucoup d'eau afin de faciliter l'élimination urinaire du traceur non capté.

Le retour à la maison

Le sucre radioactif injecté pour l’examen est faiblement irradiant et disparaît rapidement du corps. Il s’élimine principalement par les urines : il est donc conseillé de bien boire pour l’éliminer plus rapidement.

Lors de votre sortie du service, les radiations émises sont très faibles, raison pour laquelle aucune mesure de précaution n’est habituellement requise. Néanmoins, il est conseillé d’éviter les contacts prolongés avec les femmes enceintes et les jeunes enfants dans les 4 heures qui suivent l’examen.

Contact

Secrétariat de consultation en médecine nucléaire

+32 2 764 25 82
Étage: -1 Route: 412