Les tumeurs du système nerveux cérébral (SNC) chez l’enfant

Epidémiologie

Ce sont les tumeurs solides les plus fréquentes en pédiatrie. Elles représentent près de 30% des tumeurs de l’enfant. La plupart se développent au niveau du cerveau et 10% trouvent leur origine au niveau de la moelle épinière.

Les tumeurs du SNC sont régulièrement classées en tumeurs dites de bas grade, peu agressives, qui ne nécessitent pas toujours un traitement et les tumeurs dites de haut grade, plus agressives et dont le pronostic est très varié.

Pour choisir le traitement le plus adéquat, il est indispensable d’identifier le tissu cellulaire aux dépens duquel la tumeur s’est développée : cellule gliale, cellule embryonnaire, cellule germinale, cellule méningée, plexus choroïde.

Symptômes

Les symptômes initiaux sont extrêmement variés et dépendent de la localisation, de la taille et de la vitesse de croissance de la tumeur. Parmi les plus fréquents, citons les maux de tête, les vomissements (souvent plutôt  matinaux), les troubles de la marche et de l’équilibre et les troubles de la vue. Il peut arriver que les symptômes soient encore plus aspécifiques et consistent en douleurs prolongées.

Diagnostic

Quand une tumeur cérébrale est évoquée, différents examens peuvent aider au diagnostic.

Il est important d’obtenir une image pour préciser la localisation et le volume de la tumeur. Deux techniques sont disponibles : le scanner cérébral est en général accessible rapidement et permet de donner des informations d’urgence. L’imagerie par résonnance magnétique est en général réalisée dans un deuxième temps. Elle apporte des informations plus précises sur la taille de la lésion et sur l’endroit où la tumeur se situe. Chez le jeune enfant, cette technique nécessite une sédation car il est très important que l’enfant ne bouge pas durant plusieurs minutes !

Il est également nécessaire de prélever soit la tumeur en totalité si sa localisation permet de le faire sans danger (on parle alors d’exérèse), soit un petit morceau de la tumeur afin de pouvoir identifier son type (on parle alors de biopsie). 

Traitement

La stratégie de traitement est discutée en équipe pluridisciplinaire car elle comprend de nombreux paramètres visant à éliminer un maximum de tissu tumoral tout en minimisant les complications et les lésions occasionnées au tissu sain autour de la tumeur.

La chimiothérapie est presque toujours nécessaire. Les techniques neurochirurgicales, l'imagerie médicale par scanner et résonance magnétique nucléaire ainsi que la radiothérapie permettent aujourd'hui de proposer un traitement plus adapté et entraînant moins de séquelles que par le passé.

Contact

Pour toute information complémentaire ou demande de rendez-vous, vous pouvez prendre contact avec le secrétariat d'hématologie et d'oncologie pédiatrique au + 32 2 764 23 50.